Discipline - Tai Chi Chuan Toutes les disciplines >

Cliquez sur l'image pour l'agrandirTaï ji quan, le mouvement qui apaise, art martial mais aussi « technique de longue vie » Taï ji signifie : le plus haut faîte.

Quan signifie : la main formée en poing, c’est-à-dire boxe, que les taoïstes définissent aussi comme « boxe avec son ombre » l’ombre étant comprise comme étant « le gardien du seuil », la partie obscure de notre être qu'il faut explorer pour se connaître et actualiser toutes nos potentialités d’être humain.

Taï ji quan compte cinq styles principaux : le Chen, le plus ancien, le Yang, issu du premier
et le plus pratiqué, le Sun, le Wu, le Hoa.

Nous vous proposons au dojo de Lille la pratique du style yang traditionnel et les Tao de compétitions internationales.
Il faut noter que le nombre cinq est aussi un nombre symbolique que l’on retrouve dans de nombreux aspects de la culture chinoise, il correspond aux cinq éléments :

- Bois (conception, assemblage)
- Feu (croissance )
- Terre (maturité)
- Métal (décroissance)
- Eau (dissolution)

et il fonctionne selon un cycle d’engendrement ou au contraire de corruption, ainsi chaque élément, pour alimenter le suivant, naît, croît, arrive à maturité, puis décroît et se dissout (exemple : le bois pour alimenter le feu doit être sec (mort),
l’eau pour alimenter la germination du bois est dissoute dans la terre.

On retrouve ces cinq éléments dans la pratique du Taï ji quan.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
- A la terre correspond le Taï ji quan, la main est considérée comme le centre qui maintient   l’outil-arme et sans laquelle aucune manipulation ne serait possible.
- Au feu correspond l’épée (Tai ji jian) arme de la noblesse.
- Au métal correspond le sabre (Taï ji dao) arme de guerre, de décision et de destruction   rapide.
- Au bois correspond le bâton (Taï ji gun).
- A l’eau ou à l’air correspond l’éventail (Tai ji shang).



Cliquez sur l'image pour l'agrandirNous proposons le pratique du style Yang selon l’enseignement de maître LI DE YIN recteur de l’université d’éducation physique de Pékin.

Pour les débutants : forme des 24 postures à main nue.

Pour les plus anciens : forme des 12 et des 88 postures à main nue, puis forme des 13 et 32 mouvements anciens au sabre, la forme des 42 mouvements à l’épée, la forme des 13 mouvements au bâton et enfin la forme des 48 mouvements à l’éventail.

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandirIl faut noter que le tao lu au sabre de base en 13 mouvements est reconnu unanimement par les descendants de la famille de YANG LU CHAN, fondateur du style Yang. Cette forme de 13 mouvements fut d’abord transmise par YANG CHENG FU hors de Chine, à Hong kong. Son fils et ses élèves ont poursuivi son oeuvre de diffusion. C’est cette base que nous transmettons.

Aujourd’hui, plus que pour son aspect martial, le taï ji quan est pratiqué comme méthode prophylactique pour maintenir le plus longtemps possible une bonne santé.
C’est une relaxation dynamique, un mouvement qui apaise le corps et l’esprit comme lorsque l’on berce un bébé.


C’est une méthode anti-stress efficace, mais c’est aussi, en même temps, une fenêtre ouverte sur une autre culture, un autre monde.

Dans un monde moderne désorienté, au sens propre du terme, il est important de retrouver son propre corps, son propre centre, pour développer à partir de lui son propre espace selon les 8 directions cardinales.
Créer son espace c’est se créer soi-même.


Formes pratiquées :
 
- Initiations :

    La forme des 24 postures à mains nues

- Cours avancés :
    o La forme des 88 postures à mains nues
    o La forme des 104 postures au bâton
    o La forme des 42 postures à l'épée
    o La forme des 13 postures au sabre
    o La forme des 13 postures au bâton (13 paumes)
    o La forme des 48 postures au bâton


Vous pouvez avoir un apercu de ces formes en consultant le blog annexé au site.
Institut Lillois d’Arts Martiaux - 22 rue Négrier 59800 Lille - Tél : 0033 359890730 - Email : contact@lille-arts-martiaux.com